Nous utilisons des cookies. En utilisant ce site, vous consentez à leurs utilisations.
J'accepte
Statut de la commande x
Déconnexion

Grand Prix des Etats-Unis 2016 - Course

31/10/16

Lewis Hamilton et Mercedes remportent pour la quatrième fois le Grand Prix des Etats-Unis disputé à Austin, usant, comme attendu, de deux arrêts. Le point final d’une lutte stratégique qui a tenu en haleine tout au long de l’épreuve. Six choix différents ont en effet été observés au sein du Top-10 à l’arrivée, les leaders ayant évolué dans un mouchoir de poche du début à la fin en dépit des différentes tactiques. Quatre concurrents de ce Top-10 ont ainsi chaussé les trois types de mélanges durant le Grand Prix, mais Hamilton tire le gros lot au prix d’une combinaison tendre / tendres / medium.


Les trois types de gommes sont présentes sur la grille de départ, mais les Mercedes, ainsi que la Red Bull de Max Verstappen, sont les seules, parmi les dix premiers, à s’élancer avec les « tendres », après avoir utilisé cette monte hier en Q2. Rosberg est cependant le seul, parmi les leaders, à opter pour les medium en milieu de parcours, avant de les chausser de nouveau pour son troisième et dernier relais. Hamilton et Rosberg respectent leur dernier arrêt lors du Safety Car Virtuel, à 24 tours du damier, qui influence sans doute leur décision de conclure en medium.


La majorité des pilotes se calquent sur cette stratégie à deux arrêts, bien qu’avant son abandon, Kimi Räikkönen est parti pour en effectuer trois. Tout comme Vettel, qui s’arrête à trois tours du but. Les Sauber, tout comme la Toro Rosso de Daniil Kvyat, prennent pour leur part la voie opposée en ne regagnant la voie des stands qu’à une seule reprise.


La course se déroule sous de belles températures et sur une piste sèche, sur laquelle le thermomètre affiche 34°C au moment du départ. Soit des conditions parfaitement similaires à celles rencontrées hier en qualifications.


Paul Hembery, Directeur de Pirelli Motorsport : « Avec six stratégie différentes observées dans le Top-10 final, on peut dire que la stratégie pneumatique fut à son comble ! Le Safety Car Virtuel a également joué un rôle non négligeable, notamment dans le déroulement de la course de Daniel Ricciardo ou en permettant à plusieurs pilotes d’en tirer profit pour effectuer un dernier arrêt et gagner des places au classement. »


 


Meilleurs chronos du jour par mélanges :






























 



Medium



Soft



Supersoft



Premier



ROS 1m41.897s



SAI  1m42.832s



VET  1m39.877s



Deuxième



HAM 1m42.386s



VES 1m43.056s



RAI   1m41.841s



Troisième



VES  1m42.424s



VET 1m43.096s



MAG 1m42.475s



 


Plus longs relais en course :





















Medium



Ericsson



38 tours



Tendre



Nasr, Sainz



26 tours



Super-tendre



Vettel, Raikkonen



14 tours



 


Le Baromètre vérité Pirelli : Nous avions prédit que deux arrêts se révèleraient la solution la plus efficace pour couvrir les 56 tours du Grand Prix et c’est ce qu’il s’est produit. Lewis Hamilton s’est en effet élancé avec les pneumatiques tendres, rechaussés au 11e tours, avant de conclure avec les medium, à compter du 31e passage, grâce à l’intervention du Safety Car Virtuel.


Pour plus d’informations: rendez-vous sur notre site Internet, régulièrement alimenté en chiffres, analyses et news :


www.pirelli.com/global/en-ww/usa-2016-race